« Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel », disait Paul Eluard.

Passé l'émoi des premiers mois, il est souvent bon d'entretenir la flamme pour éviter qu'elle ne s'éteigne trop vite. Parmi les innombrables petites attentions du quotidien, les mots doux ont une place de choix. Mais attention : la pratique exige du talent et de l'à-propos.